Morsang-sur-Orge

« La jouissance, les jouissances »

Le groupe se réunit mensuellement, généralement le troisième ou le quatrième lundi de chaque mois Centre de soins : Séraphine de Senlis, 9, rue Paillard. 91390 Morsang-sur-Orge, à 21 heures, dans le local du jardin, derrière le CMP (emprunter le petit chemin qui le longe, à sa droite, quand on le regarde)

Responsables :

Huguette Béchade – hbechade@wanadoo.fr

Yvonne Lachaize-Oehmichen –  ylachaiz@club-internet.fr


Mardi 17 mai 2011

Le groupe de recherches et d’études ACF-IdF, de Morsang-sur-Orge, ayant pour thème : « La jouissance, les jouissances », se réunira le mardi 17 mai 2011, à 21 heures.
Sera poursuivie la lecture ensemble du texte de Freud : « Le problème économique du masochisme » (Névrose, psychose et perversion, PUF. 1978), lecture qui est prolongée d’un questionnement s’appuyant sur des cas cliniques et qui sera approfondie par la reprise qui en a été faite par J.Lacan dans ses différents Séminaires.

Lundi 18 octobre 2010

Le groupe de travail et de recherche A.C.F, de Morsang-sur-Orge, ayant pour thème :”La jouissance, les jouissances” maintiendra son premier rendez-vous le lundi 18 octobre à 21 heures. Ensuite il se déplacera au mardi, en général le troisième mardi du mois, et ceci en accord avec le docteur M. Guyader, responsable du Service (8° secteur).

Ce lundi là, nous nous réunirons pour discuter du programme de l’année.

Mardi 15 juin 2010

Exceptionnellement, et pour la dernière rencontre avant l’arrêt estival, notre groupe déplace son rendez-vous mensuel au mardi 15 juin à 21h.

Nous écouterons, ce soir-là, Christine Puech qui proposera au débat une question clinique : « Quand on empêche le symptôme, il y a danger »…
Je m’appuierai, d’abord, sur la définition que Freud nous donne du symptôme comme étant, également, l’accomplissement d’un désir et l’expression d’un fantasme inconscient qui le réaliserait, puis, en second, à partir de l’enseignement de Lacan, je considèrerai que certains symptômes peuvent avoir une fonction de prothèse …

Lundi 17 mai 2010

Lydie Mérieux présentera un travail concernant : Surmoi et Jouissance.

Freud a fait du surmoi l’héritier du complexe d’Œdipe. S’il représente les interdits, la conscience morale… le surmoi est aussi ce qui pousse à… ‘la jouissance’. Deux injonctions. Il est à la fois la loi et sa destruction (Lacan 1953-54). Je tenterais de reprendre quelques points clefs du surmoi freudien pour aborder l’élaboration et le cheminement poursuivis par J. Lacan. Entendre : ‘j’ouis’, lorsque le surmoi ordonne : ‘jouis’, c’est en passer par la castration. « La castration veut dire qu’il faut que la jouissance soit refusée, pour qu’elle puisse être atteinte sur l’échelle inversée de la Loi du désir ». (« Subversion du sujet et dialectique du désir », in Écrits, p. 827)

S. Freud : «  Le moi et le ça » (in « Essais de psychanalyse »).

J. Lacan : le Séminaire, livre  I, (1953-54) « Les Ecrits techniques de Freud ».

Les Ecrits (1966).

Le Séminaire, livre XX, (1972-73) « Encore ».

%d blogueurs aiment cette page :