Actualité des cartels

Posted on 7 juin 2010


Appel à Constitution de Cartels Express

Vers PIPOL V

Les cartellisants[1], au un par un, se mettent au travail « à partir [souligne Jacques-Alain Miller] de leurs insignes et non de leur manque-à-être […] ce sont des signifiants-maîtres qui sont au travail – pas des sujets-supposés-savoir, pas des savants […] chacun [avec] un trait propre, mis en valeur comme tel. C’est la condition pour avoir un travail qui produise du savoir. »[2]

Voilà l’outil approprié forgé par Lacan, l’arme par excellence, pourrait-on dire, pour aborder le thème que nous propose pipol v : « La santé mentale, un concept en question. » La communauté analytique se réunira, en effet, à Bruxelles, pour interroger ce modèle idéal, le 2 et 3 juillet 2011.

A cette occasion, nous pourrions reprendre les mots de la présidente de la Fondation du Champ freudien, Judith Miller, énoncés lors de pipol v, à Barcelone : « Cette rencontre prépare le futur de la psychanalyse et consolide sa place dans une ville qui est planétaire. » En 2011, ce sera donc Bruxelles, cœur de l’Europe, siège des institutions européennes qui accueillera la 5ème rencontre Européenne du Champ freudien. Mettons-nous dès à présent en marche vers pipol v.

Le Programme International d’étude et de recherche en Psychanalyse appliquée d’Orientation Lacanienne, nous invite d’ores et déjà à nous mettre au travail par le biais du cartel express. Vaste thème où seront convoqués, comme le précise Gil Caroz, directeur de la commission préparatoire à pipol v, l’histoire de la santé mentale ; le prochain dsm v ; l’évaluation en santé mentale ; la science, le scientisme et la psychanalyse…

Thématique on ne peut plus d’actualité qui affecte notre pratique d’orientation lacanienne, fourvoie le sujet, oriente notre civilisation vers un hédonisme niais, prône un droit à la jouissance pour tous et son corrélat la ségrégation.

La santé mentale relève, « directement ou indirectement du bien-être » ressasse l’Organisation Mondiale de la Santé. La définition de la santé établie par l’OMS prend en compte « un état de complet bien-être physique, mental et social, [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». La santé mentale est donc généralisée et généraliste. Elle « englobe la promotion du bien-être, la prévention des troubles mentaux, le traitement et la réadaptation des personnes atteintes de ces troubles. » spécifie l’OMS.

Prenons donc le contre-pied de ce discours du maître. Faisons usage, par le cartel express, de cet outil pour faire entendre un discours qui ne soit pas du semblant.  Le cartel est le moyen pour exécuter le travail précis J.-A. Miller[3]. Travail en cartel « qui dans le champ que Freud a ouvert, restaure le soc tranchant de sa vérité »[4]. Travail en cartel où s’accomplissent les exigences « éthique, épistémologique, aléthique [et] praxéologique »[5] liée à la découverte freudienne… l’envers du programme pour la Santé mentale.

Charles-Henri Crochet,

Délégué aux Cartels pour l’ACF-IdF


[1] Les textes fondamentaux concernant les cartels sont sur la toute nouvelle version du site de l’ECF : rubrique « étudier » onglet « cartel ». causefreudienne.org

[2] Miller J.-A., « Cinq variations sur le thème de « l’élaboration provoquée » », Lettre Mensuelle, n°61. 

[3] Miller J.-A., « le cartel dans le monde », Lettre Mensuelle, n°134.

[4] Lacan J., « Acte de fondation », Autres écrits, Paris, Le Seuil, 2001, p. 229.

[5] Miller J.-A., « Le cartel dans le monde », Lettre Mensuelle, n°134.

Publicités
Posted in: Actus, Cartels